2500 prostituées engagées pour promouvoir de la bière, chefs d’État corrompus, etc. C’est en Afrique que Heineken réalise le plus de bénéfices…mais c’est aussi là que la marque a recours aux pires pratiques. Le journaliste Olivier van Beemen nous raconte ce qu’il a découvert pendant son enquête.

Heineken : la pompe Afrique

Post navigation